Dans un blog récent, j’ai présenté un cadre pour identifier les points d’action pour le secteur Awqaf afin d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD). Cela faisait partie de notre programme de recherche global pour examiner le (mauvais) alignement entre les ODD et Maqasid-Al-Shariah (MaS) ainsi que le rôle du secteur de la finance sociale islamique en général et du secteur Awqaf en particulier dans la réalisation des deux. Dans un autre blog connexe, nous avaons retournés dans le temps à l’époque ottomane et nous avons examiné cette question dans le contexte des Awqaf ottoman. Une progression naturelle à partir de là a consisté à examiner dans quelle mesure les Awqaf contemporains à travers le monde abordent les ODD et dans quelle mesure ils répondent aux besoins sociaux ? Si les Awqaf sont une réponse naturelle aux besoins sociaux contemporains, comment ont-ils subi un changement depuis l’époque ottomane ? Ce que nous avons ici ne sont ni des preuves exhaustives, ni les résultats de recherches rigoureuses, mais des informations préliminaires basées sur une enquête sur les sites internet des principales organisations et institutions islamiques. Les résultats peuvent être biaisés selon que ces entités rendent compte de manière exhaustive de leurs programmes et activités via leurs portails ou non.

À partir de l’ODD1, la réduction de la pauvreté est en effet un objectif général. Nous trouvons de très bons exemples lorsque nous examinons des ODD spécifiques qui traitent de différents aspects de la pauvreté. En prenant l’exemple spécifique de la prise en charge des orphelins, il y a des chiffres impressionnants qui concernent le Pakistan, l’Inde et l’Indonésie. Il y a 144 orphelinats dans le seul État du Kerala, en Inde, avec une population musulmane de 8,8 millions d’habitants, soit 26% de la population totale, beaucoup comptant chacun plus de 1000 détenus. Dans les autres États, environ 25 à 30 personnes sont présentes sur le réseau. En Indonésie, on estime qu’entre 170 000 et 500 000 enfants vivent dans environ 8 000 orphelinats. Au Pakistan, on estime 4,2 millions le nombre d’orphelins. Il existe entre 120 et 140 orphelinats présents sur le réseau La Fondation Edhi, mondialement connue par ses responsabilités envers les orphelins, gère 18 foyers dont 13 orphelinats avec 8500 résidents.

L’ODD2 concerne la lutte contre la faim. Il y a une prise de conscience croissante du fait que les vastes étendus des terres cultivables du waqf devraient être utilisées pour l’agriculture afin d’améliorer la production agricole. En Indonésie, deux modèles de développement de ce waqf ont été proposés. Premièrement, les terres agricoles sous le waqf sont gérées en utilisant les mécanismes de Muzara’ah ou Ijarah. L’Office indonésien du Waqf (BWI) en tant que propriétaire des terres coopère avec l’Agence nationale Amil Zakat (BAZNAS) pour financer les semences, les outils et l’irrigation des terres à gérer. Le BWI conclut ensuite un accord de muzara’ah avec le gestionnaire et détermine le taux de partage de sortie au début de l’accord. Alternativement, le BWI entre en Ijarah avec le gestionnaire pour la location des terres agricoles, et le gestionnaire ne paie que le loyer périodique net du salaire. Sous Muzara’ah, les salaires peuvent être prélevés sur le pourcentage de la production agricole pour ne pas peser sur le gestionnaire. L’arrangement est pour une période de temps limitée en raison de préoccupations concernant la préservation de la propriété des terres waqf.

Lorsque vous considérez l’ODD 3, il existe encore une fois des exemples et des modèles très intéressants en Malaisie sous la forme de waqf d’entreprise. L’exemple de Wakaf Al-Noor a été largement rapporté et documenté. En effet, la Turquie a donné le premier exemple de waqf d’entreprise à Vehbi Vekfi. Nous avons couvert ces deux cas dans un blog précédent. Ces awqaf / fondations sont connues pour leurs hôpitaux où les pauvres et les nécessiteux reçoivent des soins de santé de qualité à un coût très minime. Vous avez également de très bons exemples au Pakistan, comme l’hôpital du cancer Shaukat Khanum, l’hôpital Indus et le SIUT et en Inde, comme les hôpitaux KTCT, Al-Ameen, Santhi et Iqraa International. En Indonésie, il est intéressant de noter que les hôpitaux sont financés par le waqf, comme Rumah Sehat. Parfois, ils impliquent un partenariat entre une ONG islamique comme Dompet Dhuafa Republika (DDR) apportant du waqf en espèces et un internat islamique ou Pesantren comme Hasyim Asy’ari apportant les ressources foncières nécessaires. Un exemple spécifique qui se démarque est l’investissement des ressources provenant des sukuk liés au waqf dans des projets d’infrastructure du gouvernement et l’utilisation d’une partie des retours reçus par Badan Wakaf Indonesia (BWI) – en tant que fiduciaire-gestionnaire ultime de tous Awqaf indonésien – vers la fourniture de soins oculaires gratuits aux patients pauvres à l’hôpital oculaire Ahmad Wardi – une initiative conjointe du DDR et de l’IBB.

Dans le domaine de l’éducation (ODD4), nous avons des chiffres intéressants pour l’éducation islamique de base. Bien sûr, à propos de l’enseignement supérieur, il existe des établissements tout aussi impressionnants qu’ ils ont été créés à partir du waqf. Dans un blog précédent, nous avons discuté de la façon dont une méthode de vente et de retour waqf était employée par Universti Bistari en Malaisie. Le terrain Waqf a été développé pour abriter de nombreuses universités modernes. Mais en parlant d’éducation islamique, vous pouvez voir qu’il existe une énorme infrastructure construite avec le waqf qui fournit les services sans interruption depuis des décennies et des siècles (universités islamiques, Jamias, Darul ulooms à travers le monde). Certains des exemples anciens et souvent cités sont: Al Azhar en Egypte, Darul Uloom Deoband en Inde, Tombaktoo en Mauritanie, etc. À un niveau plus micro, la plupart des sociétés musulmanes ont créé des réseaux de madrasas. En Inde, on estime qu’il y a plus de 30 000 madrasas. C’est un euphémisme, étant donné que dans le seul État du Kerala avec moins de 5 pour cent de la population musulmane nationale, des estimations plus fiables placent le nombre à 14 000 et plus avec plus de 200 000 enseignants. Au Pakistan, on estime à 32 000 le nombre de madrassas fréquentées par plus de 2,5 millions d’étudiants. D’autres estimations placent le nombre à plus de 60 000. Le Bangladesh compte environ 6500 madrasas accueillant 1,5 million d’étudiants. La Malaisie compte plus de 1200 écoles islamiques avec 547 entités enregistrées. L’Indonésie compte environ 28 000 pesantren ou internats islamiques. Une expérience unique en cours en Indonésie est de créer et de construire des économies locales autour de ces pesantren historiquement et généreusement dotés de terres. Tout un réseau d’institutions financières de taille nanométrique est en cours de création autour de ces pesantren appelé Bank Wakaf Mikro ou BWM (voir le blog précédent) pour financer une gamme d’activités commerciales ainsi que pour étendre les finances personnelles aux communautés locales. En effet, il s’agit d’une expérience en cours avec un grand nombre de nouveaux programmes et activités. Tous les deux jours, vous entendez parler d’une nouvelle expérience innovante – sous la forme de la création de petits cafés ou sous la forme d’autres activités économiques dans l’agriculture (culture hydroponique en terrasse de masjids), la pêche (poisson-chat dans les étangs artificiels) et d’autres domaines (recyclage des déchets humains pour produire de l’électricité). Ce qui est commun à ces micro-projets, c’est qu’ils sont tous centrés autour ou utilisent les internats islamiques comme noyau de l’économie locale. Ceci est un excellent exemple de projet lié à l’ODD8 (travail décent pour tous) assis sur un projet lié à l’ODD4 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :